Accueil

Présentation de l'ICBMS

Logo ICBMS

Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires
ICBMS - UMR5246 - Université Claude Bernard Lyon 1
Domaine Scientifique de la Doua
43 Boulevard du 11 Novembre 1918
69622 Villeurbanne CEDEX

UCBLCNRSINSA LyonCPE

L'Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS) dépend de deux instituts du CNRS, l'Institut de CHIMIE (INC) et l'Institut des SCIENCES BIOLOGIQUES. Il a été constitué par la fusion, le 1er janvier 2007, de l'unité de biochimie "Enzymes, Membranes Biologiques et Biomimétiques" et de l'unité de chimie "Méthodologies de synthèse et Molécules Bioactives".

L'ICBMS rassemble actuellement environ 180 personnes : 80 permanents et une centaine de non permanents dont plus de 60 doctorants et post-doctorants. Les travaux s'articulent autour de trois grandes thématiques qui ont trait à la fois à la chimie et à la biochimie :

- Synthèse, méthodologie et catalyse
- Biomolécules : synthèse, propriétés et assemblages
- Membranes biologiques et biomimétiques, biocatalyse

L'innovation en méthodologie de synthèse permettant l'accès à de nouvelles architectures moléculaires, l'identification de nouveaux médicaments et de nouvelles molécules bioactives, la compréhension de leur mode d'action, sont parmi les préoccupations majeures au sein des équipes de l'ICBMS. Les travaux développés dans l'Unité portent notamment sur :

- la stratégie de synthèse de structures fonctionnelles complexes
- les nouveaux procédés catalytiques (énantiosélectivité, biocatalyse)
- les enjeux de la chimie propre: nouveaux milieux réactionnels, stratégies économes, ressources renouvelables
- les molécules du vivant: sucres, peptides, acides nucléiques, lipides
- l'étude et l'évaluation des propriétés biologiques des assemblages moléculaires complexes
- l'étude de l'organisation et de la dynamique des membranes biologiques
- le développement de nouveaux outils et de méthodes de détection spécifique pour le diagnostic (biocapteurs, biopuces, systèmes microfluidiques).

Plusieurs grands domaines scientifiques sont ainsi concernés :
- la dynamique du vivant
- la chimie du vivant
- la chimie de synthèse
- les biotechnologies et les nanosciences

Chaque année, les travaux de l'ICBMS se traduisent en moyenne par la soutenance de 17 thèses, la publication de 110 articles, 70 invitations à donner des conférences et séminaires, et le dépôt de 8 brevets.

L'activité scientifique de l'ICBMS repose sur un partenariat fort avec le monde industriel (plus de 35 entreprises partenaires pour les actions les plus récentes ou en cours) et sur un grand nombre de collaborations internationales, par le biais d'échanges et d'accueil de chercheurs étrangers, de pilotages ou de participations à des projets européens, et de partenariats sur des programmes scientifiques ciblés (USA, Canada, Australie, Chine, Japon, Israël, Madagascar, Vietnam).

 

Pr. Loïc Blum